Mon « chez moi » ? Un film.

Étiquettes
21 septembre 2014

Mon « chez moi » ? Un film.

Chez moi, c’est du cinéma. La vie, pour moi, est un film qui tourne. Chacun de nous possède son propre film dont il est le héros. Il connaît ses paroles, son rôle. Chacun de nous possède une histoire, qui peut être heureuse, dramatique, merveilleuse. Certains vivent la comédie, d’autres le drame et d’autres encore vivent l’action.
Mon histoire à moi est un film dont je ne connais pas la fin. J’essaie d’imaginer les scènes, de les créer. J’essaie de rédiger un scénario émouvant qui pourrait faire de mon enfance, de mon adolescence, quelque chose de mémorable qui laisserait une trace gravée chez les autres générations.
Mon monde à moi est sublime. Le printemps est la seule saison : la naissance de la grande étendue verte. Je vis au sein de la nature, où je contemple les arbres géants qui m’apprennent à résister, à avancer toujours. Ces branches qui portent à leurs extrémités des fruits de toutes les couleurs symbolisant le don sans attendre en retour. Je me réveille Au lever du soleil ardent qui est ma source de force et d’énergie.
La musique dans mon film est parfaite. Le chant des oiseaux me berce. Le clapotis des flots me donne la tranquillité d’âme. Ces vagues qui ne cessent de mourir sur la rive représentent pour moi l’endurance et l’assiduité.
Mon monde est un lieu unique. La paix et le silence doux règnent pour faire de mon « chez moi » un oasis au milieu de ce désert de violence, de terrorisme et de haine dans lequel nous vivons. L’amour est une force immense capable de tout changer, de faire évoluer la vie. C’est l’amour qui fait de nous des êtres parfaits, c’est l’amour qui détermine si nous sommes vivants ou morts, c’est l’amour qui fait avancer mon monde. Oui, les vrais amis existent encore.
La lune éclaire le ciel sombre de la nuit. Elle me semble pareille à une flamme d’optimisme qui me permet de rêver.
Et la fin de mon film ? Il ne me revient pas de l’écrire. Je ne peux que souhaiter que cette bouffée d’amour d’innocence qui anime mon âme agisse sur la misère, la pauvreté et la faim de ce monde. Chez moi deviendrait-il un jour un « chez nous » où chacun trouverait le véritable amour ?
cinema

Partagez

Commentaires

rima
Répondre

Bravo.

riadmw
Répondre

Merci bcp <3